Retour aux articles
Connaissez-vous le sexting? - entête

Connaissez-vous le sexting?

Ne soyons pas hypocrites, vous savez de quoi je parle, même si vous n’utilisez peut-être pas explicitement le mot.

Partager des propos coquins avec son/sa partenaire, ou un/e amant/e ou même juste une connaissance avec qui on flirt depuis quelques jours sur les médias sociaux. Les propos peuvent se transformer en avance, en photos coquines, en propositions subtiles ou carrément directes. On le fait pour de multiples raisons selon nos envies.

À cause de quelques événements navrants, comme le tristement célèbre Celebrity Leak et les trop nombreux cas de Revenge Porn sur le web et les médias sociaux, le sexting a une mauvaise réputation.

Ceci étant dit, les exemples d’utilisations néfastes de la pratique ne devraient pas vous dissuader d’y plonger l’orteil, ou autre chose, si le cœur vous en dit.

Le sexting est une belle façon de découvrir l’autre ou encore pimenter son couple avec, par exemple, une photo coquine envoyée sournoisement pendant une réunion trimestrielle mortelle de votre tendre moitié. Ce serait bête de s’en passer à cause d’une poignée d’imbéciles qui ne respectent pas les autres.

C’est plus cet aspect de plaisir partagé qui m’intéresse, comme l’amateur de sports extrêmes qui est au courant des risques de membres brisés et de traumatismes crâniens et qui choisit tout de même de vivre la montée d’adrénaline reliée à son sport.

Tout comme dans le sport, il ne faut pas perdre de vue que le sexting se joue avec des règlements, même s’ils ne sont pas écrits noir sur blanc. Il faut garder un minimum de gros bon sens et de sensibilité par rapport au fait qu’il y a un être humain avec des envies et des sentiments de l’autre côté de votre écran. Ensuite, on peut s’amuser sans déborder dans le mauvais goût ou, pire encore, dans le carrément inacceptable.

Avec ces bases, ajoutons quelques grandes lignes pour apprécier les coquineries technologiques.

 

Sans oui, c’est non

Grande règle d’or absolument incontournable : le consentement.  

Messieurs, oui ça peut faire partie d’un échange coquin stimulant et excitant des photos de votre pénis. Mais, c’est simple, il faut être certain que ladite photo de votre précieux soit désirée par l’autre personne avec qui vous échangez. Même chose pour vous mesdames. Même si on voit moins de cas de photos de seins non-sollicitées, ça se peut et il ne faut pas minimiser les sentiments d’une personne qui serait froissée par la chose.

Comment on fait pour savoir? On discute, on écoute et au pire on pose carrément la question. Si la personne dit oui, ou miam, ben le doute est évacué.

Mais oui une fois ne veut pas dire oui toujours. Alors, c’est important d’être attentif à ce qui se dit et aussi à ce qui ne se dit pas. Si la personne vous répond seulement avec des ‘’LOL’’ et des ‘’AH AH’’ sans trop articuler autour, c’est généralement un bon indice pour vous indiquer que la conversation ne débordera pas vers les coquineries.

Tout ça s’applique aussi aux messages plus explicites, pas seulement aux photos. Avant de confier à quelqu’un votre envie de lui glisser un doigt dans les fesses, par exemple, assurez-vous que c’est une information qui la ferait sourire. Sinon, ben gardez ça pour vous.

Respect, écoute, présence d’esprit. Ce n’est pas si compliqué.

Il faut aussi respectez vos limites. Si ça ne vous amuse pas, il ne faut pas vous sentir obligé.

Si votre partenaire demande des choses qui ne vous rendent pas à l’aise, dites-le. Vous n’avez pas à porter le fardeau de son plaisir.

 

Osez demander

Un autre élément qu’on néglige souvent dans les séances de sexting, c’est les demandes explicites.

Oui, c’est bien de laisser les choses escalader en douceur et même qu’un certain mystère peut faire exploser le désir en temps et lieu. Sauf que si vous êtes en confiance avec votre partenaire de jeu, n’ayez pas peur de changer de vitesse et demander ce que vous aimeriez lire, voir ou entendre.

On ne sait jamais sur quels plaisirs inexplorés on peut tomber et, surtout, peut-être que votre partenaire partageait secrètement la même envie. Quand la discussion est saine, les tabous tombent très rapidement, faites-vous confiance.

 

Des mots c’est bien, de belles phrases c’est mieux

Je sais que c’est parfois difficile de formuler de belles phrases avec le souffle court ou les doigts collants, mais faites quand même un effort.

C’est rare qu’une situation d’échange coquin soit enrichie par un grognement approximatif ou un ‘’té sex wow’’ entre deux émojis.  

Gardez en tête que les mots sont souvent le seul rapport au réel qui existe entre vous et votre partenaire de jeu. Si vous ne prenez pas une petite seconde de plus pour les soigner, imaginez l’image que ça envoie sur vos intentions d’être un/e amant/e attentionné/e au lit ou ailleurs.

Le diable est dans les détails et c’est particulièrement évident quand on s’aventure dans le sexting sur une base régulière. Il faut se réinventer, alimenter les envies de l’autre, imager et pas toujours avec un gros plan de zone érogène.

Soignez votre syntaxe comme vous le feriez avec votre hygiène buccale avant une première date.

 

Même si c’est sur votre téléphone, ce n’est pas moins intime pour autant

Si dans la vie de tous les jours vous n’êtes pas du genre à inviter le voisinage à regarder vos ébats sexuels dans la chambre à coucher, c’est signe que les propos échangés lors d’une partie de sexting avec un/e partenaire doivent rester entre vous seulement.

Oui, ça inclut les photos. Quand quelqu’un partage son intimité avec vous, il faut la respecter en tout temps. Même plusieurs années après et même si ladite personne est partie avec le chien, la maison et l’auto dans la séparation.

L’intime, même avec des traces dans le virtuel, doit rester intime. C’est important.

 

Amusez-vous

Ça fait beaucoup de conseils et de choses à surveiller, mais je vous jure que ce n’est vraiment pas difficile de respecter les autres et de s’amuser en même temps.

Même que votre orgasme sera encore plus fort s’il vient avec l’absence totale de doute et de culpabilité.

Quelque chose comme du gros plaisir sale entre adultes consentants, c’est un peu ça la vie et le sexting peut en faire partie.